La traduction, c’est le pied!

someone is happy :-) On entend parfois que la traduction est un métier répétitif et que les traducteurs sont d’étranges petites bêtes. Faux! Du moins, en ce qui concerne la répétition… Pour l’œil averti, la traduction est un terrain de jeux propice aux découvertes langagières et autres.

 

 

Voici cinq raisons pour lesquelles la traduction, c’est le pied :

  • On en apprend sur toutes sortes de sujets.

La journée du traducteur moyen peut l’amener à faire des recherches sur le système d’embrayage, l’accord de l’adverbe « tout » et les sports finlandais.

  • On peut lire et écrire toute la journée.

Un cauchemar, pour certains! Mais pour l’amoureux des mots, l’idée fait sourire.

  • On aborde d’épineuses questions linguistiques avec nos collègues.

A priori, le scénario paraît peu enviable. Pourtant, c’est au contact des autres qu’on apprend le plus, en multipliant les beaux cas de figure.

  • On peut toujours-toujours-toujours s’améliorer.

La langue française étant ce qu’elle est, le métier de traducteur offre une looongue courbe d’apprentissage.

  • On peut s’adonner à la traduction des quatre coins du monde.

Dans sa cuisine (allô, joies du travail autonome) ou dans un café de Saint-Pétersbourg (pourquoi pas?), le traducteur pigiste profite d’une précieuse flexibilité.

 

 

Crédit photo : ©Kristian Peetz – Fotolia.com

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Votre adresse courriel ne sera jamais publiée. Les champs marqués d'un* sont obligatoires.

*
*

Nous joindre

4428, boul. Saint-Laurent, suite 300​
Montréal (Québec), H2W 1Z5, Canada

Téléphone : 514 286-2809 ou 1 888 342-2222

Télécopieur : 514 284-9152

Courriel : info@syllabus.ca

Nous suivre

facebooktwitterrss

nouvelle

Twitter