L’outil de traduction Bing n’est pas votre ami – surtout pas sur Facebook

Bing TranslationsJe n’ai jamais beaucoup aimé les traductions automatiques, et l’outil de traduction Bing, offert par Facebook, remporte la palme du pire que tout.

Les médias sociaux sont un terreau fertile pour les blagues, commentaires hors murs, fautes de frappe, binettes et abréviations de toutes sortes capables de donner du fil à retordre même aux traducteurs les plus chevronnés. Et que dire des expressions imagées! Devant un tel adversaire, les outils de traduction automatique n’ont aucune chance.

Voyons un exemple concret : « Enough already from the peanut gallery ». La traduction littérale de Bing, « Suffit déjà de la galerie d’arachide », ne parvient qu’à plonger le lecteur francophone dans la plus grande confusion, car même en passant par-dessus la structure pour le moins douteuse de la phrase, on est loin du sens de poulailler, cette galerie supérieure d’un théâtre, par lequel on traduit traditionnellement l’expression « peanut gallery », et d’où fusent critiques et quolibets. Et la suite ne risque pas de nous ramener sur le chemin de la compréhension, puisque « If you think you can do a better job, go right ahead.  » est rendu par un édifiant « Si vous pensez que vous pouvez faire un meilleur travail, continuez à droite. » Et voilà le travail! Merci d’avoir éclairé notre lanterne, Bing!

On sait aussi qu’aujourd’hui, Facebook ne sert plus seulement au réseautage social. Il est en effet un médium de prédilection pour la promotion de produits et services, et de nombreuses entreprises consacrent une énergie et des sommes considérables pour y diffuser leur message et soigner leur image. Pourtant, il suffit d’un clic sur le bouton Traduction de Bing pour réduire tous ces efforts à néant.

Ainsi, « Finger-lickin’ good », cette expression toute simple dont une entreprise de restauration rapide a fait son slogan, devient, grâce aux bons soins de Bing, « Bonne raclée au doigt ». De quoi nous mettre l’eau à la bouche!

Quand il s’agit d’expressions idiomatiques et imagées qui font le génie de chaque langue, la traduction automatique rate toujours la cible. Si votre page Facebook n’est consultée que par vos amis qui parlent la même langue que vous, le problème ne se pose évidemment pas. Mais s’il s’agit de la page de votre entreprise, il est essentiel de veiller à faire traduire votre message correctement. C’est votre réputation qui est en jeu!

Si, comme certains le prétendent, les outils de traduction automatique ont leur place, ce n’est de toute évidence pas sur Facebook.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Votre adresse courriel ne sera jamais publiée. Les champs marqués d'un* sont obligatoires.

*
*

Nous joindre

4428, boul. Saint-Laurent, suite 300​
Montréal (Québec), H2W 1Z5, Canada

Téléphone : 514 286-2809 ou 1 888 342-2222

Télécopieur : 514 284-9152

Courriel : info@syllabus.ca

Nous suivre

facebooktwitterrss

nouvelle

Twitter