Néologismes qui ne sont pas entrés dans l’usage

Not findingCertaines instances langagières (par exemple l’OQLF au Québec) ont pour mission de faire fleurir notre belle langue française. Une des façons de la préserver consiste à l’adapter au goût du jour, en traduisant en français certains mots anglais courants. La mission est certes louable, mais en contexte de traduction, les choix terminologiques doivent aussi se plier à l’usage répandu chez le public cible.

Ainsi, si le « courriel » fait maintenant partie de notre langage courant, voici quelques exemples de néologismes français qui ne sont pas encore (ou pas tout à fait) passés dans l’usage :

  • « Gaminet » pour t-shirt (dommage, le terme est joli pourtant!)
  • « Coquetel » pour cocktail (encore plus rigolo lorsque prononcé)
  • « Papillon adhésif » pour Post-it note (de notre côté, on lui préfère le « feuillet » ou la « note autocollant(e) »)
  •  « Mot-dièse » ou « croisillon » pour hashtag (créations de nos amis français, alors que chez nous, l’OQLF a proposé le « mot-clic »)

On veut savoir : d’après vous, quels néologismes n’ont aucune chance d’entrer dans l’usage?

(Crédit photo : © Barabasa – Fotolia.com)

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Votre adresse courriel ne sera jamais publiée. Les champs marqués d'un* sont obligatoires.

*
*

Nous joindre

4428, boul. Saint-Laurent, suite 300​
Montréal (Québec), H2W 1Z5, Canada

Téléphone : 514 286-2809 ou 1 888 342-2222

Télécopieur : 514 284-9152

Courriel : info@syllabus.ca

Nous suivre

facebooktwitterrss

nouvelle

Twitter