Traduire ou pas « feedback »

Ceux qui traduisent fréquemment des textes administratifs, de ressources humaines ou de marketing le connaissent bien… et la plupart le redoutent. Pour dire les choses poliment, le mot feedback est une source courante de difficulté en traduction.

Antidote nous informe que l’anglicisme est toléré ailleurs dans la francophonie. Mais au Québec, on n’a pas le penchant shakespearien très marqué!

On tente donc de le remplacer selon le contexte, notamment par « rétroaction » ou « commentaires ».

Alors que la traduction du mot s’avère souvent insatisfaisante, laisser un mot anglais derrière soi agace tout autant. Pas facile, la vie de traducteur!

On veut savoir : si vous croisez feedback dans un texte, le faites-vous disparaître? Et si oui, par quoi?

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Votre adresse courriel ne sera jamais publiée. Les champs marqués d'un* sont obligatoires.

*
*

Nous joindre

4428, boul. Saint-Laurent, suite 300​
Montréal (Québec), H2W 1Z5, Canada

Téléphone : 514 286-2809 ou 1 888 342-2222

Télécopieur : 514 284-9152

Courriel : info@syllabus.ca

Nous suivre

facebooktwitterrss

nouvelle

Twitter