Traduire ou pas (ou comment) « boost »?

traduire ou ne pas traduire traductionOn voit parfois l’expression ponctuer allègrement certains textes légers (un « boost » d’énergie ou de motivation), ou encore, déclinée dans sa forme verbale (« booster » le moral).

Évidemment, c’est aussi une question de niveau de langue. Quoi qu’il en soit, êtes-vous agacé à la lecture de ce terme? Ou êtes-vous franchement en faveur de ces libres transformations de la langue au gré de l’usage?

Et vous, traducteurs, oseriez-vous laisser le mot tel quel dans un texte en français?

Pour le traduire, on peut recourir à différentes solutions. Par exemple, pour « boost » d’énergie, on peut penser à « regain », à « retour » ou carrément à « deuxième souffle ».

Quant à « booster », que dites-vous des termes « galvaniser », « stimuler » ou « décupler »?

Vous avez de brillantes suggestions à nous proposer? On veut savoir!

Mots-clefs :, , , , ,

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Votre adresse courriel ne sera jamais publiée. Les champs marqués d'un* sont obligatoires.

*
*

Nous joindre

4428, boul. Saint-Laurent, suite 300​
Montréal (Québec), H2W 1Z5, Canada

Téléphone : 514 286-2809 ou 1 888 342-2222

Télécopieur : 514 284-9152

Courriel : info@syllabus.ca

Nous suivre

facebooktwitterrss

nouvelle

Twitter